La Liberté

Le chef de Daech serait mort

17.06.2017

Syrie »   L’armée russe a affirmé hier avoir probablement tué en Syrie le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, lors de bombardements fin mai par son aviation visant une réunion de hauts dirigeants de l’organisation djihadiste près de Raqqa.

Un porte-parole de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, le colonel Ryan Dillon, a indiqué ne pas être en mesure de confirmer pour le moment la mort du chef de l’EI.

Aussi puissant que discret et déjà donné pour mort dans le passé par les Américains, al-Baghdadi a fait de l’Etat islamique une organisation redoutée et responsable de multiples attentats sanglants à travers le monde. L’annonce de Moscou intervient alors que l’organisation djihadiste est en passe d’être chassée de Mossoul, son principal fief en Irak, et que l’étau se resserre autour de sa «capitale», la ville de Raqqa en Syrie.

Des bombardiers et des avions d’attaque au sol russes ont visé une réunion à laquelle «se trouvait le dirigeant de l’Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi», qui aurait été éliminé dans le bombardement, a indiqué le Ministère russe de la défense dans un communiqué, en précisant que les Américains avaient été prévenus de l’opération.

ATS/AFP

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00