La Liberté

Fête illégale: les derniers ravers ont quitté et nettoyé les lieux

Les derniers fêtards ont quitté l’ancienne carrière de Montagny sans encombres vendredi en milieu d’après-midi.

Théâtre d'une fête illégale, l'ancienne carrière est évacuée depuis vendredi après-midi. © keystone-sda.ch
Théâtre d'une fête illégale, l'ancienne carrière est évacuée depuis vendredi après-midi. © keystone-sda.ch

MT

Publié le 27.05.2022
Partager cet article sur:

Partis en nettoyant les lieux

Après avoir été le lieu d’une fête illégale particulièrement bruyante, l’ancienne carrière de Montagny a retrouvé sa quiétude habituelle vendredi en milieu d’après-midi. «La place était évacuée dès 15h. Les dernières personnes ont quitté les lieux par elle-mêmes. Elles ont ramassé leur déchets et nettoyé la place qui a été laissée propre», indique Laurent Laesser, attaché de presse de la police cantonale fribourgeoise.

La rave party a réuni des centaines de fêtards et réveillé plusieurs villages dans la nuit de mercredi à jeudi. Après avoir tenté d’interrompre la fête dans la nuit, la police a progressivement bloqué les accès avant de couper la musique jeudi après-midi. «Le site est resté toute la nuit sous surveillance policière», explique Laurent Laesser. Vendredi matin, une dizaine de fêtards étaient encore présents sur les lieux.

Organisateurs pas identifiés

«Tout s’est passé dans le calme», précise Laurent Laesser. La police n’a pas eu besoin de faire usage de la force et n’a pas procédé à des interpellations mais relevé l’identité de plusieurs dizaines de personnes sur place. Les organisateurs de la fête n’ont pour l’instant pas été identifiés. «L’enquête en cours fera la lumière sur les responsabilités », précise l’attaché de presse.

Lors de l’intervention dans la nuit, une voiture de la police a été endommagée par des jets de pierres et de bouteilles. «Des dommages ont aussi été causés sur une cabane dans la forêt. L’enquête devra déterminer s’il s’agit de gens présents à la fête ou d’autres personnes», indique Laurent Laesser. La police n’a pas connaissance d’autres dommages aux alentours.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00