La Liberté

06.10.2021

Davantage de travailleurs sociaux à l’école

Selon les derniers chiffres, sur 39’500 élèves au total, quelque 25’000 n’ont pas accès à un service de travail social scolaire dans le canton de Fribourg. © Charly Rappo
Selon les derniers chiffres, sur 39’500 élèves au total, quelque 25’000 n’ont pas accès à un service de travail social scolaire dans le canton de Fribourg. © Charly Rappo

NM

Partager cet article sur:

Le Grand Conseil fribourgeois a accepté mercredi matin, par 85 voix contre 12 (4 abstentions), un mandat interpartite réclamant d’engager suffisamment de travailleurs sociaux pour combler les besoins à l’école obligatoire.

Les mandataires proposent un poste à 100% pour 750 élèves, ce qui représente plus d’une cinquantaine d’équivalents plein-temps (EPT) à l’échelle de tout le canton canton. Concrètement, ils demandent de créer 46 EPT d’ici 2024, dont 15 dès l’an prochain. «Le temps presse. La pandémie a fait ressortir bon nombre de problèmes sociaux face auxquels le personnel enseignant se trouve démuni», insiste la socialiste Violaine Cotting-Chardonnens.

Actuellement, tous les cycles d’orientation (CO) disposent de travailleurs sociaux. Mais la situation peut être très différente d’un établissement à l’autre. La plus grande quantité de ressources attribuées en fonction du nombre d’élèves l’est aux CO de Wünnewil et de Guin, avec 1 EPT pour 630 élèves, et la plus petite au CO de Domdidier, avec 0,2 EPT pour 476 élèves. En ce qui concerne le degré primaire, seules les écoles du Schönberg et de la Villa Thérèse à Fribourg, de Chiètres, de Morat, de Wünnewil, de Flamatt et d’Ueberstorf bénéficient d’une telle offre.

Mais les autorités cantonales rappellent que les élèves peuvent aussi bénéficier d’autres mesures favorisant la qualité du climat scolaire comme les classes relais ou la médiation. Et, si la la Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport a bel et bien prévu des dispositions concernant le financement ou le cahier des charges des travailleurs sociaux en milieu scolaire, la législation scolaire ne dit pas que toutes les écoles doivent absolument disposer de leurs services.

Mercredi matin, le Conseil d’Etat a donc mis sur la table un compromis, à savoir augmenter progressivement le nombre d’EPT de travailleurs sociaux durant la législature 2022-2026, selon ses capacités financières et à raison de 1 EPT pour 1000 élèves environ. Insuffisant toutefois aux yeux du parlement, qui a rejeté cette proposition par 76 voix contre 22. Car pour les députés, il y a désormais urgence. Un total de 46 postes de travailleurs sociaux seront donc créés ces trois prochaines années dans les écoles, alors qu’il en existe aujourd’hui environ 13 dans tout le canton.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00