La Liberté

Et si la Gruyère ne formait plus qu'une seule commune?

La Gruyère mise sur un modèle de gouvernance novateur dans le cadre du projet de fusion des 25 communes du district. Objectifs: garantir l'autonomie communale et les prestations de proximité aux habitants.

Lancée en 2015 par le préfet Patrice Borcard, l'idée d'une fusion des 25 communes de la Gruyère a franchi une étape avec le dépôt du rapport final de l'étude de faisabilité. © La Liberté
Lancée en 2015 par le préfet Patrice Borcard, l'idée d'une fusion des 25 communes de la Gruyère a franchi une étape avec le dépôt du rapport final de l'étude de faisabilité. © La Liberté

MT

Publié le 15.12.2021
Partager cet article sur:

Les résultats de l’étude de faisabilité d’une fusion des 25 communes du district de la Gruyère ont été présentés mercredi matin. «Il ne s’agit pas d’une fusion classique mais d’une nouvelle forme de fusion», a souligné Vincent Bosson, le nouveau préfet de la Gruyère qui succédera prochainement à Patrice Borcard. Le projet est issu d’une réflexion menée avec les syndics et élus des 25 communes gruériennes. Il propose la constitution d’un Conseil communal de neuf élus et d’un Conseil général de 80 à 100 élus. La représentation au niveau local serait assurée dans sept arrondissements administratifs qui feraient également office de cercles électoraux.

A la suite de ce rapport, il est prévu que les exécutifs se prononcent en mars 2022. Un grand débat démocratique dans la population devrait ensuite avoir lieu en automne 2022. La forme que prendra cette consultation publique (votation consultative, sondage, etc.) doit encore être définie.

===> Article complet à lire dans «La Liberté» de jeudi. 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00