La Liberté

Gottéron a tout fait en trois minutes

Les Dragons s'imposent grâce à une fin de deuxième tiers complètement folle. Vainqueurs 5-3 de Genève, ils ont marqué quatre réussites en moins de trois minutes. Diaz, Walser, Desharnais deux fois et Rossi ont fait le bonheurs de Gottéron.

Diaz vient d'égaliser à 1-1. C'est le début de la révolte fribourgeoise. © Keystone
Diaz vient d'égaliser à 1-1. C'est le début de la révolte fribourgeoise. © Keystone

MR

Publié le 25.02.2022
Partager cet article sur:

Dans une BCF Arena à guichets fermés, les Dragons se devaient de faire honneur à leur statut de leader du classement. Tout d’abord parce qu’ils accueillaient un Genève-Servette qui reste sur une excellente série (la meilleure équipe sur les dix derniers matches). Mais aussi pour faire honneur à la championne olympique Mathilde Gremaud, qui avait lâché le premier puck de cette rencontre. 

Si les Dragons ont su faire preuve de beaucoup de classe, ils ont également connu des moments plus difficiles dans cette rencontre. Mais c’est bien en fin de deuxième période que tout s’est joué. Menés 1-0 après un très bon contre de Moy (5e), les Fribourgeois avaient du mal à trouver leur rythme. Durant les trente premières minutes, leurs occasions, aussi nombreuses soient-elles, avaient manqué de précision, à l’image d’un centre de DiDomenico que Sprunger n’est pas parvenu à reprendre (29e). 

Trois minutes de feu 

C’est donc en fin de période médiane que le match a tourné. Tömmernes, envoyé à l’ombre pour quatre minutes après une crosse haute, a permis à Gottéron de s’offrir un premier power-play. Et à la 36e, Diaz a allumé la lucarne de Descloux depuis la ligne bleue. La révolte était en marche. A peine une minute plus tard, Rossi et Jörg ont donné le tourni à la défense servettienne avant que Walser ne concrétise. A peine 43 secondes après cette réussite, Desharnais y est allé de son inspiration pour inscrire le troisième (38e). Devant un public en délire, Rossi a même inscrit le numéro quatre après un centre de Walser (4-1, 39e). 

On connaissait la capacité de Gottéron à renverser des situations compliquées. Mais de là à inscrire quatre réussite en moins de trois minutes, il y a un pas que les Fribourgeois n’avaient pas encore franchi cette saison. Tant mieux. Car cet avantage de trois unités s’est avéré nécessaire pour arriver au terme de cette rencontre,  les Genevois revanant pleins d’envie dans le dernier tiers. A la 50e, en fin de power-play, Jooris a lancé son capitaine Rod pour le 4-2. Exactement trois minutes plus tard, Richard a battu Berra grâce à une subtile feinte. Les Lémaniques étaient revenus à 4-3. 

Mais Gottéron a pu garder son avantage. Dans une fin de match assez décousue, le GSHC a écopé d’une punition pour surnombre à une minute du terme: l’entraîneur grenat Cadieux avait envoyé un sixième homme à la bataille alors que Descloux n’avait pas quitté sa cage. C’est donc sur un dernier power-play que les protégés de Christian Dubé ont tué le suspens, Desharnais s’offrant un doublé à 54 secondes de la sirène finale (5-3). 

Certes, Gottéron a joué sur courant alternatif. Mais ce qui nous a particulièrement plu, c’est la capacité des Dragons à mettre dans les cordes un adversaire pourtant solide en quelques minutes, ainsi que leur solidité défensive. A l’image de David Desharnais, la ligne composée de Jörg, Walser et Rossi a également fait un travail offensif très abouti. Les Fribourgeois auront l’occasion de continuer sur leur lancée demain soir, lors de leur déplacement dans l’Emmental pour y affronter Langnau, avant-dernier. 

» Découvrez «Point de vue», le podcast hebdomadaire de notre rubrique hockey! A écouter ici
» Suivez l’actualité de Gottéron grâce à notre newsletter. Cliquez ici pour vous inscrire.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11