La Liberté

Que de regrets !

Les Dragons s'inclinent 5-4 après prolongations et voient les Lions revenir à 1-1 dans la série. Les protégés de Dubé, qui menaient encore à moins d'une minute de la sirène finale, peuvent se mordre les patins. Acte III mardi à Fribourg.

Le LHC peut exulter : les Lions reviennent à 1-1 dans la série après un match spectaculaire ! © KEYSTONE
Le LHC peut exulter : les Lions reviennent à 1-1 dans la série après un match spectaculaire ! © KEYSTONE

FW

Publié le 27.03.2022
Partager cet article sur:


                            
Lausanne HC - Fribourg Gottéron

5-4ap

(2-2, 0-0, 2-2, 1-0)

 

Les Dragons s’inclinent 5-4 après prolongations à Lausanne après un match de folie. Alors que les Fribourgeois ont raté plusieurs occasions de tuer le match, ils se font surprendre à la 71e après un engagement en zone défensive. Si les deux équipes nous ont offert un match magnifique à suivre, nul doute que les têtes lausannoises trouveront plus facilement le sommeil que celles de Gottéron. Aux Dragons de se relever, et ce dès mardi soir pour l’acte III à la BCF Arena. 

Un premier tiers explosif

Il ne fallait pas arriver en retard à la Vaudoise Aréna ! Si l’arrivée du printemps et des play-off a souvent tendance à cadenasser les rencontres, Lions et Dragons se sont fait un malin plaisir de tordre le cou de cette tendance. Nathan Marchon (1e) et Jiri Sekac (2e), en positions idéales, ont jeté quelques frissons dans les tribunes dès les premières secondes. Deux minutes plus tard, les protégés de Christian Dubé ont profité à merveille de la première situation spéciale de la soirée en ouvrant le score en powerplay. Le lancer de la bleue de Ryan Gunderson (5e, 0-1) a matérialisé une excellente entame de match des Dragons. 

Après avoir eu la tête maintenue dans l’eau pendant les cinq premières minutes du match, les Lions ont réagi, et de la meilleure manière. Martin Gernat, déjà auteur d’un but capital contre Ambri, a trompé une première fois la vigilance de Reto Berra dans cette série (6e, 1-1). 

Ce premier tiers, extrêmement plaisant, a accouché de nombreuses opportunités de part et d’autre. Les différentes mèches allumées par Jörg (11e), Genazzi (12e), Riat (13e), Bykov (14e), Desharnais (14e) n’ont toutefois pas réussi à allumer une troisième fois la lampe rouge derrière le but adverse. Tout le contraire de Tim Bozon, qui a concrétisé un excellent travail préparatoire de Christoph Bertschy (15e, 2-1). Alors que les Lions pensaient rejoindre une première fois les vestiaires avec une longueur d’avance, c’était sans compter Sandro Schmid qui a égalisé d’un beau lancer devant Tobias Stephan (17e, 2-2)Premier repos mérité pour tous les acteurs de cette rencontre !

Un deuxième tiers cadenassé

Si les vingt premières minutes ont été très agréables à suivre pour les spectateurs, nul doute que l’accumulation des largesses défensives (surtout dans le camp lausannois) a dû faire grincer certaines dents dans les vestiaires. Il fallait en conséquence s’attendre à un deuxième tiers plus fermé. C’est donc sans trop de surprise que les deux équipes ont resserré quelques boulons en défense, fermant au passage le match. 

L’indiscipline fribourgeoise (trois pénalités mineures) aurait pu jouer un rôle important dans ce tiers, mais le powerplay lausannois, en crise de confiance, n’a pas su se montrer à son avantage. Le mérite en revient également au boxplay appliqué de Gottéron. Si les Dragons, puis les Lions ont poussé lors des dernières minutes de jeu, ils se sont heurté à deux gardiens inspirés. Tout se jouera donc dans le troisième et dernier tiers-temps : aux protégés de Christian Dubé de ne pas reproduire le scénario de la saison précédente, lorsque les Fribourgeois avaient plié aux Vernets lors de l’acte II après un scénario semblable, tournant décisif d’une série finalement perdue 4-1. 

Jäger offre les prolongations à Lausanne

Quelle rencontre palpitante à la Vaudoise Aréna ! Alors que le match ronronnait quelque peu, chaque équipe ne voulant pas offrir sur un plateau le but de la victoire adverse, un tir depuis la ligne bleue de Fabian Heldner a fait se lever comme un seul homme les spectateurs lausannois (48e, 3-2). Ce but a puni un Dragon trop passif depuis la reprise du match. La célébration des locaux fût toutefois de courte durée. Nathan Marchon, un peu plus d’une minute plus tard, a remis les compteurs à égalité (3-3). Et la frustration du banc lausannois ne fera pas changer d’avis le quatuor arbitral. Plus fou encore, moins d’une minute plus tard, Kilian Mottet a nettoyé la lucarne de Tobias Stephan d’un tir frappé parfait (49e, 3-4). 

Avec moins de cinq minutes au tableau d’affichage, le LHC a jeté ses dernières forces sur la glace. Reto Berra, solide face aux assauts lausannois, a maintenu l’avantage des siens grâce à plusieurs parades de qualité. Les Dragons ont tenté de gérer cette fin de match de la meilleure des manières, mais une pénalité pour surnombre à quatre minutes de la sirène finale aurait pu faire basculer le match une nouvelle fois. Heureusement pour le banc fribourgeois, le powerplay du LHC n’a craché que de l’eau. 

Les Dragons ont finalement craqué à 32 secondes de la sirène finale ! Alors que DiDomenico a de manière incompréhensible raté le but vide à une minute de la fin du match, Ken Jäger a inscrit le 4-4 au bout du suspense (60e). Direction les prolongations entre Lausanne et Fribourg !

Un neuvième but qui vaut de l’or

C’est donc parti pour les prolongations à cinq contre cinq ! Si le vent semble plutôt souffler dans les dos lausannois, les prolongations ressemblent souvent à une partie de poker difficilement prévisible. C’est en tout cas un tournant important de ce quart de finale. 

Après plus de cinq minutes de jeu, la plus grosse occasion est à mettre au crédit des Dragons. Parti seul dans le dos de la défense lausannoise, Nathan Marchon a manqué son face-à-face devant Tobias Stephan. Les joueurs de Saint-Léonard ont ensuite gâché une période de supériorité numérique. 

Alors que la moitié de cette première période de prolongations a été dépassée, la tension est à son comble sur la glace de la Vaudoise Aréna. Les actions dangereuses se font rares des deux bouts de la patinoire, tandis que les dégagements interdits s’enchaînent, symptômatiques de la fatigue qui a sans doute indondé les esprits des protagonistes. Les Dragons exercent une légère domination depuis plusieurs minutes, mais pas de quoi fouetter un Lion. 

C’est finalement Francis Paré qui a offert la victoire à ses couleurs ! Après un engagement gagné en zone offensive, le Canadien ajuste la lucarne de Reto Berra et remet son équipe à égalité dans cette série (71e, 5-4 ap). Fribourg 1, Lausanne 1, puck au centre !

» «Point de vue», le podcast de notre rubrique hockey, passe en mode play-off! A écouter ici
» Suivez l’actualité de Gottéron grâce à notre newsletter. Cliquez ici pour vous inscrire.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00