La Liberté

A partir de février, un affranchissement insuffisant sera facturé

Les nouveaux timbres de 5 centimes ou 10 centimes permettent d'affranchir le courrier en venant compléter la valeur des anciens timbres. © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Les nouveaux timbres de 5 centimes ou 10 centimes permettent d'affranchir le courrier en venant compléter la valeur des anciens timbres. © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER


Publié le 24.01.2022
Partager cet article sur:


La période de tolérance est terminée. Le courrier A coûte 1,10 franc et le courrier B 90 centimes depuis le début de l'année. A partir du 1er février, l'expéditeur et le destinataire devront passer à la caisse si l'affranchissement est insuffisant.

La majoration du courrier A est de 10 centimes et celle du courrier B de 5 centimes. En décembre, la Poste a mis en vente des timbres de nouvelle valeur ainsi que des timbres complémentaires de 20, 10 et 5 centimes.

Si l'expéditeur, qui n'a pas suffisamment affranchi un courrier, peut être identifié, la valeur manquante du timbre lui sera facturée, plus un franc de frais de traitement, écrit la Poste sur un de ses blogs.

Si l'expéditeur reste inconnu, le destinataire prendra en charge l'affranchissement manquant. Même affranchie de façon incorrecte, la lettre est distribuée à la vitesse habituelle.

Selon Denise Birchler, porte-parole de la Poste, les timbres complémentaires n'étaient temporairement plus disponibles dans certaines filiales de la Poste en raison de difficultés de livraison dues à la pénurie de papier. "La Poste a commandé 56 millions de timbres au total et n'en a reçu que 18 millions lors d'une première livraison partielle fin 2020", a-t-elle précisé à Keystone-ATS.

Jusqu'à présent, plus de 10 millions de timbres de cinq centimes et de dix ont déjà été achetés.

Cette augmentation des tarifs des lettres est la première depuis 18 ans.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00