La Liberté

Fracture du visage pour Barnabas Varga, qui est hors de danger

Victime d'une fracture du visage, Barnabas Varga doit être opéré © KEYSTONE/AP/Antonio Calanni
Victime d'une fracture du visage, Barnabas Varga doit être opéré © KEYSTONE/AP/Antonio Calanni


Publié le 24.06.2024


Victime d'une fracture au visage dimanche, Barnabas Varga va devoir être opéré.

L'attaquant hongrois a subi un violent choc ayant engendré une grosse frayeur lors du match de l'Euro 2024 remporté contre l'Ecosse (1-0) dimanche.

Sur un coup franc hongrois à la 68e minute, Varga est violemment retombé sur la nuque et a été immédiatement mis en position latérale de sécurité par ses coéquipiers alors qu'il semblait incapable de bouger. A vitesse réelle, il a été impossible de constater la brutalité du contact avec le gardien écossais, contrairement à des photographies sur différents angles qui en attestent.

Après de longues secondes de flottement, les secours sont finalement intervenus pour l'évacuer du terrain après que ses partenaires, très touchés par la scène, ont formé un cercle autour de lui en déroulant un drap.

"La situation était confuse. Ce que les joueurs m'ont dit, c'est qu'à ce moment-là, +Barni+ semblait ne pas être conscient. Tout le monde était donc très inquiet de son état et aussi du fait que les médecins étaient arrivés un peu en retard, on peut le dire", a déclaré son sélectionneur Marco Rossi.

"Nous voulions gagner pour lui"

"Heureusement, nous pouvons dire à présent que +Barni+ n'est plus en danger. Il sera probablement opéré dans les heures qui viennent car il a subi une fracture ici (en montrant sa joue et son orbite). Si nous allons plus loin dans la compétition, il ne fera bien sûr plus partie de l'équipe", a-t-il détaillé.

Selon les informations du diffuseur allemand Magenta TV, Varga était conscient et parlait au moment de son transport à l'hôpital de Stuttgart.

"C'était terrible. C'était un moment terrible de voir Barnabas dans cet état. Heureusement, il est en bien meilleure condition", a réagi son coéquipier Roland Sallai en conférence de presse. "Nous nous sommes battus pour lui pendant les 15 à 20 minutes restantes. Nous voulions gagner pour lui et nous lui dédions cette victoire" a assuré le joueur hongrois, élu homme du match.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11