La Liberté

La croissance du commerce d'armes ralentie par les pénuries

Raytheon, qui produit notamment des missiles, est la seule des grandes entreprises américaines d'armement à avoir vu ses ventes croître en 2021 (archives). © KEYSTONE/EPA PA/Defence Procurement Agency
Raytheon, qui produit notamment des missiles, est la seule des grandes entreprises américaines d'armement à avoir vu ses ventes croître en 2021 (archives). © KEYSTONE/EPA PA/Defence Procurement Agency


Publié le 05.12.2022
Partager cet article sur:


La vente d'armes et de services destinés au secteur militaire a continué à augmenter en 2021, révèle un rapport du SIPRI publié lundi. Elle a toutefois été affectée par des problèmes d'approvisionnement liés à la pandémie de Covid-19.

Selon le rapport de l'institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), les 100 plus grandes entreprises d'armement ont vendu des armes et des services destinés au secteur militaire pour un total de 592 milliards de dollars (555 milliards de francs) en 2021, soit une hausse de 1,9% par rapport à 2020.

Cette croissance a cependant été sévèrement affectée par des problèmes généralisés sur la chaîne d'approvisionnement. "L'impact durable de la pandémie commence vraiment à se manifester dans les entreprises d'armement", a déclaré à l'AFP Nan Tian, chercheur au SIPRI et coauteur du rapport.

Des pénuries de main-d'oeuvre et des problèmes d'approvisionnement en matières premières ont "ralenti la capacité des entreprises à produire des systèmes d'armement et de les livrer à temps". "Ce que l'on voit réellement, c'est une croissance possiblement plus lente que ce que beaucoup avaient prévu dans la vente des armes en 2021", a-t-il souligné.

Baisse aux Etats-Unis

Les problèmes d'approvisionnement devraient s'aggraver avec la guerre en Ukraine, notamment "parce que la Russie est un grand fournisseur de matières premières utilisées dans la production d'armes", selon les auteurs du rapport, mais aussi parce que ce conflit a entraîné une hausse de la demande.

Il reste pourtant difficile d'évaluer le niveau de cette hausse selon Nan Tian, qui dépend à la fois du besoin des pays ayant aidé l'Ukraine avec des armes de reconstituer leurs stocks et de l'aggravation de l'environnement sécuritaire, signifiant que "les pays cherchent à se procurer plus d'armes".

Bien que les entreprises américaines dominent toujours le marché mondial de la production d'armes, représentant plus de la moitié des ventes globales (299 milliards de dollars), les Etats-Unis sont la seule région dans le monde ayant connu une baisse de ses ventes par rapport à 2020.

Parmi les cinq plus grosses entreprises du marché - Lockheed Martin, Raytheon Technologies, Boeing, Northrop Grumman et General Dynamics - seule Raytheon a vu ses ventes croître. Dans le même temps, les ventes des huit plus grandes entreprises chinoises d'armement ont grimpé de 6,3% en 2021, à 109 milliards de dollars.

Les entreprises européennes, qui représentent maintenant 27 des 100 plus grandes entreprises, totalisent un chiffre d'affaires de 123 milliards de dollars, soit une hausse de 4,2% par rapport à 2020.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11