La Liberté

La procureure de New York attaque Trump pour entrave à son enquête

La procureure est parvenue à ce qu'un juge new-yorkais ordonne à Donald Trump, ainsi qu'à ses enfants Donald Jr. et Ivanka de témoigner sous serment (archives). © KEYSTONE/AP/Manuel Balce Ceneta
La procureure est parvenue à ce qu'un juge new-yorkais ordonne à Donald Trump, ainsi qu'à ses enfants Donald Jr. et Ivanka de témoigner sous serment (archives). © KEYSTONE/AP/Manuel Balce Ceneta


Publié le 08.04.2022
Partager cet article sur:


La procureure générale de l'Etat de New York a attaqué jeudi en justice l'ex-président américain Donald Trump pour "entrave" à son enquête sur de possibles fraudes fiscales de la Trump Organization. Elle réclame une astreinte de 10'000 dollars par jour.

La procureure poursuit au civil depuis 2019 l'ancien chef d'Etat et veut l'entendre depuis des mois. Le 17 février, elle est parvenue à ce qu'un juge new-yorkais ordonne au milliardaire, ainsi qu'à ses enfants Donald Jr. et Ivanka de témoigner sous serment. Les Trump ont fait appel contre ces assignations.

Mais un tribunal civil de New York leur a aussi réclamé d'ici au 31 mars des documents comptables et fiscaux de la Trump Organization. Ce que les Trump n'ont toujours pas fait en "violation de l'ordonnance du tribunal" le 17 février, ont protesté dans un communiqué les services de la procureure.

Selon un mémorandum déposé jeudi auprès de la cour suprême de New York, la procureure attaque en conséquence Donald Trump pour qu'il soit jugé responsable d'"entrave pour son refus de se conformer à une ordonnance d'un tribunal".

10'000 dollars par jour

"Plutôt qu'obéir à une ordonnance de la justice, M. Trump tente d'y échapper", affirme-t-elle. La procureure générale réclame donc "une intervention immédiate du tribunal car personne n'est au-dessus de la loi". Sa démarche s'accompagne d'une demande "d'amende de 10'000 dollars par jour contre M. Trump" tant qu'il n'a pas transmis les documents réclamés.

L'avocate de l'ancien président a déclaré être "résolument prête à s'opposer à la motion futile et sans fondement" de la procureure.

La procureure générale de New York soupçonne la Trump Organization d'avoir "de manière frauduleuse" surestimé la valeur de propriétés immobilières, lorsqu'elle demandait des prêts bancaires et de les avoir sous-estimées auprès du fisc pour payer moins d'impôts. La famille Trump accuse Mme James de "chasse aux sorcières politique".

L'ancien président avec la justice est aussi confronté à une enquête pénale du procureur du district de Manhattan, dans laquelle la Trump Organization et son directeur financier Allen Weisselberg y ont été inculpés de fraude fiscale. Ils ont plaidé non coupable et le procès doit s'ouvrir cette année.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00