La Liberté

Recherche scientifique: chute des dépenses de Berne en 2021

Les dépenses de la Confédération pour la recherche ont chuté en 2021. La faute à la non-association au programme de l'UE Horizon Europe (illustration). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Les dépenses de la Confédération pour la recherche ont chuté en 2021. La faute à la non-association au programme de l'UE Horizon Europe (illustration). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER


Publié le 27.06.2022
Partager cet article sur:


La non-association au programme de recherche de l'UE "Horizon Europe" se fait logiquement sentir au niveau du porte-monnaie. L'an dernier, la Confédération a dépensé quelque 400 millions de moins pour la recherche scientifique par rapport à 2019, une baisse de 16%.

Berne a dépensé en 2021 2,2 milliards pour soutenir les activités de recherche et de développement tant au niveau national qu'à l'étranger. Après plusieurs années de progression, on constate désormais une baisse de 413 millions de francs entre 2019 et 2021, note l'Office fédéral de la statistique lundi dans un communiqué.

Ce recul des dépenses dans le domaine scientifique est avant tout dû à l'arrêt des versements auprès de la Commission européenne pour le programme-cadre de recherche et d'innovation, écrit l'OFS. En tant que pays tiers non associé, la Suisse n'a pas pu verser de contributions obligatoires en 2021.

En remplacement, les fonds initialement prévus pour la contribution à l'UE sont réutilisés pour financer directement la participation suisse aux projets de recherche et d'innovation dans le cadre des mesures transitoires décidées par le Conseil fédéral.

Ce changement de mode de financement crée un décalage temporel dans les fonds effectivement versés, recensés comme dépenses de recherche, explique l'OFS. Les sommes prévues sont actuellement attribuées aux chercheurs au fur et à mesure de l'avancement des projets et plus sous la forme d'un seul versement auprès de l’UE, comme il était d'usage ces dernières années.

Agriculture en force

Si les contributions à l'étranger ont fortement diminué, les contributions nationales ont pour leur part progressé en 2021 pour atteindre un montant de 1,6 milliard, soit une augmentation de 8% entre 2019 et 2021. Principal bénéficiaire des contributions nationales, le Fonds national suisse pour la recherche scientifique (FNS) a reçu 1,1 milliard de francs, soit une augmentation de 4%.

Dans le détail, près de la moitié des dépenses de la Confédération (hors contributions) est allouée au domaine de l'agriculture, pour un montant de 149 millions, rappelle l'OFS. La majeure partie des activités de recherche de ce domaine est assurée par Agroscope.

Avec 11% des dépenses, soit un montant de 32 millions, le domaine de la défense est le deuxième plus important. Il est suivi par la production et la technologie industrielle, ainsi que le domaine des structures et relations sociales (chacun 8%). Le domaine de l'environnement représente quant à lui 7% des dépenses de la Confédération.

Au point mort

La Suisse a perdu son statut de membre à part entière au programme de recherche Horizon Europe en 2021, après que le Conseil fédéral a enterré l'accord-cadre avec l'UE. Doté de 100 milliards d'euros pour la période allant de 2021 à 2027, Horizon Europe est le plus grand programme de recherche d'Europe. Les négociations sont au point mort.

Une enquête auprès des milieux helvétiques de la recherche a récemment mis en lumière les répercussions négatives et concrètes de la perte de ce statut.

Fin mai, le Conseil national a adopté du bout des lèvres une motion pour faire bouger les choses. L'idée serait de négocier avec l'UE une convention spécifique pour associer la Suisse à plusieurs programmes de recherche, dont Horizon Europe. En contrepatrie d'une éventuelle augmentation unique de la contribution de cohésion de la Suisse à l'UE. Le Conseil des Etats doit toutefois encore se prononcer.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11