La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Odessa, ville sans boulon

Odessa: ville magnifique, oui, mais dépourvue d’une chose essentielle… © Geio Tischler/Unsplash
Odessa: ville magnifique, oui, mais dépourvue d’une chose essentielle… © Geio Tischler/Unsplash

Michaël Perruchoud

Publié le 25.11.2021

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Collectionneur, c’est un engrenage. C’est croire qu’on peut manger une seule cacahouète et s’arrêter net. Mais c’est un vœu pieux. Une fois qu’on a commencé, on est pris, dépassé par cette addiction dont on ne soupçonnait pas l’existence.

Je n’avais pourtant pas la nature d’un collectionneur. Il y avait mes BD, quelques livres aussi, mais ces accumulations se limitaient aux possibilités du dessinateur ou de l’écrivain, il s’agissait des collections finies, apaisées, et je ne me voyais pas sombrer dans le délire des planches originales, des premières éditions et autres passions coûteuses et sans limites.

Ce printemps-là, à Hong Kong, j’avais l’esprit clair et le cœur libre. Je pouvais me moquer d’Alain en toute légèreté. Lui, co

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Détruire une trop belle pierre

    Le mot de la fin Nadine, ce n’était pas à proprement parler ma cousine, et moins encore ma grande sœur, mais elle a un peu joué ces rôles-là sans l’avoir...
  • pictogramme abonné La Liberté Les paddles auront notre peau

    Le mot de la fin Vu de loin, ça a l’air plutôt rigolo. Ludique, convivial, en un mot: inoffensif. Paraît même qu’on peut y faire du Pilates. Pourtant, je ne...
  • pictogramme abonné La Liberté Les starchitectes et le client roi (chronique)

    Jacques Herzog et Pierre de Meuron, c’est d’abord une belle histoire. Amis d’enfance, ils usent les mêmes bancs à l’école primaire avant de se passionner pour...
  • pictogramme abonné La Liberté Vous ne l’auriez pas vu par hasard?

    Le mot de la fin Il n’était pas à FestiCheyres. Je ne l’ai pas vu non plus au Red Pigs, pas plus qu’aux Georges ou à l’Escale, pardon l’Estivale. J’ai posé...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11