La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Lecteur en Liberté: Bertrand Baumann, Ecuvillens

Bertand Baumann à propos de ses chats: «Ce sont mes maîtres de vie, tout simplement.» © Lib/Charly Rappo
Bertand Baumann à propos de ses chats: «Ce sont mes maîtres de vie, tout simplement.» © Lib/Charly Rappo

Angélique Eggenschwiler

Publié le 14.04.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Auteur » À 81 ans, Bertrand n’a rien perdu de cet émerveillement presque juvénile face au monde qui l’entoure.

Ce sont ces petits enchantements du quotidien que cet enseignant retraité consigne dans Le Fond de l’Encrier, un quatrième ouvrage en forme de chronique douce-amère du temps qui passe.

Cette propension à l’émerveillement que l’on devine dans votre livre, c’est quelque chose qui se cultive?

Bertrand Baumann: Je ne crois pas, c’est donné. En ce qui me concerne, je découvre chaque matin avec émerveillement. Comme un cadeau. Mais il faut savoir que je suis quelqu’un de fondamentalement pessimiste. Pessimiste face à la nature humaine, je trouve qu’elle ne fait aucun progrès, elle stagne… La nature extérieure, en revanche, m’ém

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11