La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Du cinéma un peu trop réel?

Du cinéma un peu trop réel?
Du cinéma un peu trop réel?
Publié le 26.01.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Sorties de la semaine

Love of Fate » En préparation pour son film Eldorado sur la crise migratoire, Markus Imhoof avait entre autres suivi deux familles syriennes réfugiées au Liban et en instance de rejoindre l’Allemagne. Malheureusement, à la veille de leur départ, un drame avait empêché l’une d’elles de quitter le pays. Pour le réalisateur, les images qu’il avait enregistrées ne faisaient plus sens avec ce qu’il voulait raconter, et il les écarta de son montage final. Son producteur, Pierre-Alain Meier, n’a cependant jamais pu accepter sereinement qu’il ne reste rien de l’engagement de cette famille filmée durant plusieurs jours dans son intimité. Il a donc repris les images, intégré le drame central à son récit, et de ce nouveau montage est né Love of Fate. Soit un film bien ancré dans le réel

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00