La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le Festival du film entre en jeu

Le FIFF ouvre la porte à l’univers du jeu vidéo avec son programme Cutscene

Dans Un dernier film, le joueur évolue dans la Vieille-Ville de Fribourg. © DR
Dans Un dernier film, le joueur évolue dans la Vieille-Ville de Fribourg. © DR

Olivier Wyser

Publié le 12.03.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Jeux vidéo » Le cinéma et les jeux vidéo, c’est une histoire d’amour réciproque depuis les premiers pixels animés sur les télévisions carénées de bois du début des années 1980. Déjà sur les premières consoles de salon et dans les salles d’arcades les franchises cinématographiques faisaient vendre. On se souvient de King Kong sur Atari 2600 – ou de Massacre à la tronçonneuse, si si – puis de la déferlante de jeux inspirés par les films d’action emmenés par Schwarzenegger, Stallone, Russell, Van Damme et consorts. A l’inverse, le cinéma a lui aussi puisé son inspiration dans l’univers vidéoludique. D’abord maladroitement – le douloureux Super Mario Bros. (1992) ou le nanard Mortal Kombat (1995) – puis de manière toujours plus convaincante de Tomb R

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11