La Liberté

Burki honoré à Lausanne

Le dessinateur disparu en 2016 fait l’objet d’une première grande rétrospective

Celui qui a dessiné pour 24 heures entre 1976 et 2014 se voit consacrer une exposition destinée à rappeler «sa force, sa singularité et sa longévité». © Keystone
Celui qui a dessiné pour 24 heures entre 1976 et 2014 se voit consacrer une exposition destinée à rappeler «sa force, sa singularité et sa longévité». © Keystone
Publié le 24.01.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Dessin de presse » L’œuvre de Burki fait l’objet d’une première grande rétrospective, qui s’est ouverte vendredi à l’Espace Arlaud à Lausanne. Près de 500 dessins et documents divers de l’ancien dessinateur de presse de 24 heures, décédé en 2016, sont à voir jusqu’au 10 avril.

Cette rétrospective mêle des sélections d’originaux et d’agrandissements, un portrait intimiste, des documents audiovisuels ou encore des courriers de lecteurs et de personnalités. Des jeux, notamment un quiz et un atelier de dessin, sont aussi proposés.

Selon ses organisateurs, l’exposition doit permettre aux visiteurs «de se familiariser ou de se remémorer l’œuvre de Burki, sa force, sa singularité et sa longévité.» Ils rappellent que le dessinateur, qui a officié de 1976 à 2014 à 24 heures, a été «l’un des artisans phares du dessin de presse en Suisse romande.»

Ses dessins ont d’ailleurs souvent quitté le territoire vaudois, en étant par exemple régulièrement repris par le Courrier international.

Plateforme numérique

L’exposition s’accompagne de l’édition d’un recueil thématique et alphabétique des dessins de Burki. Cet ouvrage de 176 pages, intitulé ABurkiCédaire, est le plus large jamais publié sur l’œuvre de Raymond Burki. Il est enrichi de textes signés de Marie-Madeleine Gabioud et Jean-Philippe Jutzi.

L’exposition à l’Espace Arlaud sera également l’occasion de présenter la nouvelle plateforme numérique www.letrait.ch, une base de données qui réunit les quelque 8000 dessins de Burki.

Cette plateforme, qui sera officiellement lancée en mars, proposera une recherche multicritères de ses œuvres (par exemple par dates, thèmes ou personnalités). Un lien sera également proposé pour retrouver l’édition de 24 heures dans laquelle le dessin a été publié.

L’exposition et cette plateforme ont été lancées par la Fondation du Trait, créée notamment par le fils du dessinateur, Stanislas Burki. Née fin 2020, cette fondation vise à présenter l’œuvre de Burki, mais aussi à promouvoir le dessin de presse en Suisse romande et à encourager la création. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Ça tourne pour la Journée des moulins

    Broye. » La Journée suisse des Moulins a lieu ce samedi, et deux institutions broyardes proposent des événements dans ce cadre. Le Musée d’Estavayer ouvre...
  • pictogramme abonné La Liberté Conventions spatiales

    Jean-François Dubreuil et Max Charvolen exposent dans le cadre des dix ans de la galerie Saint-Hilaire
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00