La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Miriam Cahn à l’attaque

Retirer ses œuvres d’un musée en signe de protestation? Pas toujours possible, légalement, mais c’est l’intention qui compte. Offensive en cours

Miriam Cahn en février 2019 devant l’une de ses œuvres, L’Origine du monde, au cours de l’exposition rétrospective Ich als Mensch, au Kunstmuseum de Berne. © Keystone/Peter Klaunzer
Miriam Cahn en février 2019 devant l’une de ses œuvres, L’Origine du monde, au cours de l’exposition rétrospective Ich als Mensch, au Kunstmuseum de Berne. © Keystone/Peter Klaunzer

Samuel Schellenberg

Publié le 29.01.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Zurich » Pour le Kunsthaus zurichois, c’était le pompon d’une année déjà passablement compliquée. Le 22 décembre dernier, dans une lettre adressée à l’hebdomadaire juif Tachles, l’artiste suisse Miriam Cahn écrivait ne plus vouloir être représentée dans le grand musée – elle annonçait vouloir retirer ses œuvres en les rachetant au prix d’origine. Vingt-sept pièces vendues ou données dans les années 1980 et 1990, selon l’institution, auxquelles s’ajoutent treize œuvres déposées en prêts à long terme par l’Association des amis du Kunsthaus.

La décision choc rebondissait sur l’affaire Emil G. Bührle (1890-1956), du nom de l’industriel germano-suisse à l’honneur de la nouvelle extension du Kunsthaus, où est mise en vale

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Ça tourne pour la Journée des moulins

    Broye. » La Journée suisse des Moulins a lieu ce samedi, et deux institutions broyardes proposent des événements dans ce cadre. Le Musée d’Estavayer ouvre...
  • pictogramme abonné La Liberté Conventions spatiales

    Jean-François Dubreuil et Max Charvolen exposent dans le cadre des dix ans de la galerie Saint-Hilaire
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00