La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Vivian Suter, peinture à l’air

Le Kunstmuseum Lucerne consacre une rétrospective à Vivian Suter, qui vient de recevoir le Grand Prix suisse d’art, Prix Meret Oppenheim 2021

Une vue de l’exposition de Lucerne. Marc Latzel/Vivian Suter et Karma International, Zurich/Gaga, Mexico City/Gladstone Gallery, New York, Bruxelles/Proyectos Ultravioleta, Guatemala City/Stampa, Basel
Une vue de l’exposition de Lucerne. Marc Latzel/Vivian Suter et Karma International, Zurich/Gaga, Mexico City/Gladstone Gallery, New York, Bruxelles/Proyectos Ultravioleta, Guatemala City/Stampa, Basel
Untitled (2019).
Untitled (2019).
Vivian Suter peignant chez elle, au Guatemala en 2018.
Vivian Suter peignant chez elle, au Guatemala en 2018.
Untitled (2019).
Untitled (2019).

Aurélie Lebreau

Publié le 18.12.2021

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Exposition » A peine a-t-on mis un pied dans le très beau Kunstmuseum Lucerne (KML) que l’on regrette de ne plus avoir six ans. Tant il apparaît tentant, dans cette première salle de l’exposition Vivian Suter. Rétrospective, de courir bras écartés et paumes ouvertes pour toucher toutes les toiles que l’artiste née en 1949 à Buenos Aires a suspendues du plafond, en tous sens et à toutes les hauteurs. Le souvenir des draps qui séchaient dans le jardin, l’été, et du bonheur de se cacher dans les pans de tissus encore humides réapparaît comme une heureuse évidence. Il y a incontestablement dans la peinture de Vivian Suter quelque chose de ludique – outre le fait que ses surfaces de lin restent libres de tout châssis –, dans la variété des couleurs parfois très vives, dans les motifs souvent flous qui évoquent

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00