La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Gstaad: Au Festival Menuhin, des transformations à la pelle

A l’image d’un genre classique en quête de nouvelles harmonies avec son temps, le Festival Menuhin continue de réinventer son modèle. En perspective, un été prometteur

Sous les archets du Vision String Quartet, Chostakovitch rime avec musique électronique. Vous avez dit classique? © Harald Hoffmann
Sous les archets du Vision String Quartet, Chostakovitch rime avec musique électronique. Vous avez dit classique? © Harald Hoffmann

Thierry Raboud

Publié le 27.05.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Il a eu mal aux bras pendant plusieurs jours. Avec son équipe d’une dizaine de personnes, Christoph Müller est allé pelle en main creuser des trous à l’orée de la forêt qui entoure Gstaad pour y planter 70 arbres, ceux qui désormais remplacent les traditionnels bouquets offerts après les concerts de l’Académie du Festival Menuhin. Tant pis pour les fleuristes du village. Tant mieux pour la nature environnante et pour l’image de ce festival qui, depuis l’année passée, a fait du changement son leitmotiv. «Dans dix ans, j’espère qu’il sera possible de donner des concerts au cœur de cette nouvelle forêt!» s’enthousiasme le directeur artistique.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gstaad Menuhin Festival (@gstaadmenuh

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11