La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’art de la chronique provinciale

L’art de la chronique provinciale
L’art de la chronique provinciale
Publié le 02.07.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

Chanson » Huit ans qu’on était sans nouvelles de Florent Marchet. Autant dire que l’on pensait sérieusement que le chanteur berrichon s’était perdu après la sortie de Bambi Galaxy, son concept album futuriste. A 47 ans, Marchet revient avec Garden Party, son sixième disque depuis 2004. Moins spectaculaire que Rio Baril, son chef-d’œuvre de 2007, Garden Party n’en demeure pas moins un bel ouvrage pop, évoquant tour à tour Sheller ou Souchon. On le sait depuis longtemps: Marchet est passé maître dans l’art de la chronique provinciale. Treize titres durant il évoque avec tact la vie loin des grandes villes et touche au sublime sur Freddie Mercury, imposante vallée de larmes sur fond de violences domestiques et d’amitié perdue. Cela valait vraiment la peine d’attendre. JPB

Florent Marchet, Garden Party, Nodiva.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11