La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Au Théâtre des Osses, Philippe Sireuil met en scène Figaro Divorce d’Ödön von Horvath

Le metteur en scène belge est le directeur du Théâtre des Martyrs, à Bruxelles. Il a répondu à l’invitation d’Anne Schwaller pour le deuxième volet de la trilogie consacrée au personnage de Figaro. Interview en amont de la première, qui a lieu jeudi soir, avant huit autres représentations jusqu’au 21 décembre.

Au centre, Frank Arnaudon interprète Figaro dans la pièce Figaro Divorce, à voir dès ce jeudi au Théâtre des Osses. © Dimitri Känel
Au centre, Frank Arnaudon interprète Figaro dans la pièce Figaro Divorce, à voir dès ce jeudi au Théâtre des Osses. © Dimitri Känel

Elisabeth Haas

Publié le 29.11.2023

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Théâtre » Quand le dramaturge Ödön von Horvath, de langue allemande, écrit Figaro divorce en 1937, les Nazis sont au pouvoir depuis quatre ans, lui-même a été décrété artiste dégénéré et doit fuir Berlin pour Vienne d’abord, puis Paris. C’est dans ces sombres heures qu’il revient aux classiques, en particulier au personnage de Figaro.

Figaro divorce est le deuxième épisode (sur trois) que le Théâtre des Osses consacre au barbier né sous la plume de Beaumarchais. Anne Schwaller avait mis en scène brillamment le premier épisode en ouverture de son mandat de directrice. Le metteur en scène belge Philippe Sireuil, directeur du Théâtre des Martyrs, à Bruxelles, monte cette deuxième pièce, dans une nouvelle traduction. La première a lieu à Givisiez ce soir.

Qu’est-ce qui vous a poussé vers ce Figaro-là?

Philippe Sireuil: Quand Anne Schwaller m’a écrit en mai 2022, elle envisageait de travailler autour de la trilogie de Beaumarchais. Je reste tétanisé par une mise en scèn

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11