La Liberté

Les ordinateurs obligatoires au collège: un fardeau inutile

Lara Machado Moreira, 15 ans, Fribourg

Publié le 12.03.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Dès le début, on nous a dit que la possession d’un ordinateur était indispensable au collège. Pourtant, je me rends compte que cet investissement n’est pas aussi crucial qu’on le prétendait. En effet, je me sers de mon ordinateur dans un seul cours, car certains professeurs ne permettent même pas l’utilisation des ordinateurs, préférant les bonnes vieilles méthodes. Non seulement nous devons transporter des livres et parfois notre repas, mais nous sommes également contraints de transporter un ordinateur.

Cette charge supplémentaire se répercute sur notre santé physique, comme en témoignent mes douleurs dorsales. Cette situation est d’autant plus absurde qu’elle est contradictoire. Nous sommes contraints d’investir dans un outil technologique coûteux censé faciliter notre travail, mais qui ne fait pourtant qu’alourdir nos charges quotidiennes. Je suggère que les autorités éducatives réexaminent cette politique d’obligation d’ordinateurs au collège. Il s’agirait de choisir entre les livres et les ordinateurs. Les professeurs devraient être encouragés à adapter leurs méthodes d’enseignement en tirant parti des avantages des nouvelles technologies sans pour autant les imposer de manière systématique.

L’obligation d’avoir un ordinateur au collège, dans le cas où son utilisation se limite à peu de chose, est donc non seulement inutile, mais aussi néfaste pour la santé des élèves. Il est temps de repenser cette politique pour trouver un équilibre entre ses avantages et le bien-être des étudiants.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11