La Liberté

A nos politiciens de jouer pour proposer des solutions

Cristina Tattarletti, comité des Grands-parents pour le climat Fribourg

Publié le 15.04.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

La récente décision de la Cour européenne des droits de l’homme de condamner la Suisse a fait bondir Monsieur le conseiller national Nicolas Kolly (La Liberté du 11 avril, «Après l’émoi, le casse-tête climatique»). Nous tenons à (lui) rappeler que ce sont les autorités suisses qui ont été condamnées: et que, dans notre démocratie semi-directe, le peuple suisse fait partie de nos autorités.

La Cour ne dit pas «ce qu’il faut faire», et pour cause. Les mesures à prendre sont en particulier de la responsabilité de nos autorités nationales, n’est-ce pas Monsieur le conseiller national? Vous protesteriez, sinon et à juste titre, contre une ingérence intolérable dans nos affaires intérieures.

Cette condamnation met bien en évidence la responsabilité qui revient à nos autorités élues et, en Suisse, à nous citoyennes et citoyens. C’est pour cela que si nous pensons qu’il faut continuer à faire de la politique «comme avant» – c’est-à-dire avec les institutions et les mécanismes qui nous sont propres –, il faut que, dans ce cas particulier, cela soit en vue d’atteindre les objectifs fixés dans notre récente loi climat. Nous attendons donc de la part de tous les partis politiques qu’ils proposent des solutions pour répondre efficacement et pratiquement au dérèglement climatique et cessent de dénigrer la Cour européenne en lui reprochant un travail «pas très sérieux». Nous attendons vos propositions, Monsieur le conseiller national, pour apprécier le sérieux du vôtre.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11