La Liberté

En avril, ne te découvre pas d’un fil, vraiment?

Riwal Leemann, étudiant en sciences de la Terre, Fribourg

Publié le 08.04.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Lors de ce week-end hors norme en tout point sur le plan météorologique, il a fait 26 °C à Bâle à 13 h. Il n’y a pas une seule station météo en Suisse qui mesure une température négative au moment où j’écris ce message en ce samedi 6 avril, vers 17 h. Même au Gornergrat (3129 m): 6 °C. Même au Jungfraujoch (3571 m): 2 °C. L’isotherme 0 °C a atteint 3700-3900 m ce week-end, voire plus. 7 °C, ce n’est pas la température qu’il devrait faire au Gornergrat un 6 avril, mais plutôt à Berne (moyenne à 9 °C en avril, 6 °C en mars). Nos montagnes et glaciers les plus hauts dépassent juste 4600 m.

Un proverbe qui s’employait il y a encore une génération disait: «En avril, ne te découvre pas d’un fil.» Par quelques phénomènes météorologiques ponctuels extrêmes comme celui-ci, nous avons un aperçu de ce que l’avenir nous réserve au quotidien. Et ça me fait peur. Par ce message, je veux vous faire part de ma très grande inquiétude aujourd’hui, et profiter de la gravité du moment pour nous rappeler pourquoi les activistes climatiques se battent tous les jours.

J’aimerais bien pouvoir boire cet été, j’aimerais bien pouvoir survivre à la prochaine canicule. Si les conditions de ce week-end étaient combinées avec une vague de chaleur en été, ce serait des valeurs de 45 °C qui pourraient être atteintes dans nos régions. J’aimerais vivre avec vous toutes et tous dans un avenir où l’on ne souffre pas à ce point. Notre pays et ses ressources sont en jeu. Informez-vous sur le climat, car il nous faut agir maintenant!

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11