La Liberté

Et si on écoutait Poutine…

Andrea Duffour, Fribourg

Publié le 02.04.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Par rapport au courrier de lecteur intitulé «Que se passe-t-il dans la tête du président russe?» (26.3), il n’y a pas 36 solutions. Ce n’est pas dans nos journaux ou à la RTS, et encore moins dans les propos de nos «experts» sur les plateaux de TV que je vais trouver la réponse. Si je veux savoir à peu près ce qui se passe dans la tête de n’importe qui – à moins d’être un médium –, je peux lire ou écouter l’original des messages ou des interviews de ou avec cette personne (et non pas sur cette personne!), voire, à la limite, consulter les textes ou vidéos de gens comme le colonel suisse Jacques Baud qui, lui, a travaillé durant toute sa carrière dans les services de renseignements et à l’Otan.

Par rapport à la première solution, il y a la fameuse interview de Tucker Carlson avec Vladimir Poutine, qu’on trouve en version entière sur internet. Pour une fois sans en faire un talk-show, le journaliste a donné l’occasion à son vis-à-vis de nous dire en ses propres mots ce qui se passe dans sa tête. Ce qui est intéressant – mais pas du tout étonnant – c’est que des médias va-t-en-guerre et proches de l’Otan ont déconseillé, découpé ou ridiculisé cette interview. Ne serions-nous pas assez grands pour juger par nous-mêmes?

Quant à la deuxième solution, elle est problématique si l'on ne connaît pas la source, dans notre cas Jacques Baud. Aussi faudrait-il écouter «le côté obscur de Wikipédia» pour savoir que le terme «conspirationniste» est attribué systématiquement par un petit think tank à toute personne ou média qui dit autre chose que nos grandes agences de presse.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11