La Liberté

Le roseau dans l’œil du voisin

Dominique Gutknecht, Estavayer-le-Lac

Publié le 22.01.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Je ne suis propriétaire ni d’une villa incongrue, ni d’un chalet au bord du lac de Neuchâtel. Et, à la différence de M. Xavier Koeb (9.1), je n’ai jamais fait partie d’une commission Rive Sud. Je me suis juste contenté de traîner mes bottes depuis bientôt soixante ans dans cette réserve naturelle qu’on appelle aujourd’hui Grande Cariçaie.

Je ne dois pas avoir les mêmes lunettes que M. Koeb, car durant toutes ces années je n’ai pas remarqué la présence, selon sa description, de vraies maisons en dur. Le fait d’aménager des toilettes et une cuisinette dans une baraque en bois n’en fait pas forcément une villa de riche. Par ailleurs et contrairement aux dires de M. Koeb, ces constructions n’ont pas été «admises» dans les années 1980-1990, mais ont été construites en toute légalité, il y a près de huitante ans pour les premières.

Si certaines ne sont pas raccordées aux eaux usées, c’est que les propriétaires souhaitent avoir la garantie de pouvoir rester avant d’entreprendre de coûteux travaux. Et pour ce qui est de perturber les paisibles roselières, on peut faire confiance aux hordes de cyclistes, aux gigantesques engins de fauchage et autres randonnées d’observation en canoë organisées par les nouveaux hérauts de la protection de l’environnement.

S’agissant de tranquillité, pourrais-je suggérer à M. Koeb de jeter un œil du côté des infrastructures sportives et de loisirs qui ont poussé en lisière de la paisible zone protégée du lac de Lussy, à Châtel-Saint-Denis? Pour le reste, je ne vois pas ce que la pisciculture d’Estavayer vient faire dans ce débat.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11