La Liberté

Non à l’augmentation du capital

Ian Peiry, Villars-sur-Glâne

Publié le 14.02.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Le but de TPF Trafic est de «fournir des prestations de transport par train, bus et tout autre moyen de transport public». Le 3 mars, le peuple fribourgeois est amené à voter sur une augmentation de capital avec, comme (fumeux?) but ultime, de décarboner son parc de véhicules. Pour peu, on inclurait au devis de repeindre en vert tous les bus et les rames qui sillonnent nos campagnes.

Le Conseil d’Etat (CE) ose même, en conférence de presse, affirmer que le «potentiel de rattrapage est plus solide que d’autres cantons» (LL du 1.2). Rattrapage, le mot est bien choisi: qu’ont fait les TPF depuis des décennies? Les augmentations successives des prix des billets n’auraient-elles donc pas servi à amortir la flotte existante, favorisant ainsi son remplacement naturel par des véhicules zéro carbone? Ou plutôt à construire moult gares mégalos via leur sœur Immo, à court de liquidités? Est-ce là le résultat d’une saine gestion financière?

Le CE prétend avoir une vue «quasi» (sic) transparente des finances des TPF, alors qu’un groupe d’experts vient d’être mandaté par l’Agglo de Fribourg pour justement étudier ladite transparence. On nous cacherait quelque chose? Le retard des TPF par rapport à ses voisins est important. Le tournant énergétique nécessaire aurait dû être entrepris il y a fort longtemps. J’ai la désagréable impression qu’avec ce vernis écologique très à la mode, on cherche à aveugler le citoyen sur la véritable cause de cette augmentation de capital. Pour cette raison, et tant que la lumière ne sera pas faite sur ces questions ouvertes, je m’opposerai à cette augmentation.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11