La Liberté

Quand Dalida peut inspirer les électeurs fribourgeois…

Serge Defferrard, Attalens

Publié le 06.10.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

Paroles, paroles… Gracieuse chanson de Dalida, en avance sur les réalités politiques que nous tentons de déchiffrer au long des compétitions électorales. Il doit être cruel pour certains partis et élèves favoris de sortir de leur léthargie pour lâcher à foison leurs «paroles, paroles» à dessein, pour nous faire croire qu’ils ne feront pas semblant de tenir leurs promesses ou avec des dates de péremption plus courtes que celles d’un yogourt nature.

A l’issue des dernières élections, Mme Gapany (PLR) éliminait, de peu, les années d’expérience de M. Vonlanthen (PDC), prétextant qu’à un moment dans sa carrière, il fallait céder sa place aux jeunes. A peine quelques «paroles, paroles» plus tard, Mme Gapany, vous souteniez l’augmentation de l’âge de retraite des femmes à 65 ans, tout en prétendant que pour la compensation du 2e pilier, on verrait ça plus tard. Hormis l’âge de la retraite, la liste des augmentations s’allonge irrémédiablement et les conséquences des multiples renchérissements ne seront assurément pas pour plus tard.

Les Fribourgeois et Fribourgeoises parcourent actuellement les diverses brochures électorales, aux budgets mirobolants, dévoilées au même moment que l’annonce des réaugmentations de primes-maladie. Ils n’auront dès lors plus envie d’élire, pour les quatre difficiles années à venir, certains «beaux parleurs» qui devraient cesser de «chanter» et nous «déchanter», avant tout s’ils sont accompagnés par le faux son des cloches «UDCiènnes».

C’est certes l’instant d’agir et de ranger définitivement les «paroles, paroles» rayées dans l’armoire à vinyle.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Ce qui se joue aujourd’hui à Gaza

    Guernica est un petit bourg du nord de l’Espagne, dans lequel Ferdinand et Isabelle de Castille ont juré de respecter la liberté basque, qui a été le dernier...
  • Ce droit légitime l’inhumanité

    Après l’horreur de la Deuxième Guerre mondiale, les dirigeants internationaux ont reconnu la nécessité de prévenir de futurs conflits mondiaux. Pour cela, ils...
  • Il suffirait d’une étincelle

    Je constate que le savoir-vivre ensemble, tant au niveau planétaire qu’individuel, régresse. Le conflictuel s’étend insidieusement. La pandémie du Covid n’a...
  • La nouvelle vie d’anciennes installations militaires

    Comme expliqué dans La Liberté du 26 février, certains barrages antichars ont été achetés par Pro Natura afin de créer des habitats comme moyens de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11