La Liberté

Qui veut aveugler le Service de renseignement en Suisse?

Jean-François Emmenegger, Marly

Publié le 29.01.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Le 25 septembre 2016, la nouvelle loi fédérale sur le renseignement (LRens) a été largement acceptée avec 65,5% de voix. Elle a été mise à jour pour combattre le terrorisme. Ainsi, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) peut utiliser les moyens techniques modernes, comme le font les services de renseignement de nos jours. Le SRC peut maintenant surveiller efficacement le trafic des messages électroniques (internet et autres réseaux).

On sait depuis l’attaque sur les tours du World Trade Center, le 11 septembre 2001, que ces messages sont les moyens utilisés pour la préparation de telles attaques. Un récent article a paru dans le média alémanique Republik, argumentant aussi sur les motifs des adversaires de la LRens, opposés à donner ces moyens au SRC. Quelle surprise de voir Gerhard Andrey, candidat aux élections 2023 du Conseil fédéral, interrogé au 19 h 30 de la RTS le 10 janvier, défendre leurs positions! Pour lui, il suffirait de travailler avec les moyens conventionnels de la police et d’agir seulement lorsqu’il y a des soupçons. Le SRC devrait aussi se contenter d’exploiter les sources ouvertes, tels les médias.

Inutile de dire qu’ainsi le SRC ne serait assurément jamais en mesure de déceler une quelconque menace à temps. Il suffit de songer à l’attaque surprise du Hamas contre Israël du 7 octobre 2023. Le vrai danger est de vouloir aveugler le SRC. Si Gerhard Andrey veut devenir conseiller fédéral, il devra revoir son jeu de cartes!

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11