La Liberté

Rentes AVS, il y a urgence!

François Jeanprêtre, Maurice Jecker-Parvex, membres du comité fribourgeois AVSx13

Publié le 16.02.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Bravo à Charly Haenni, ancien président du PLR fribourgeois, qui selon La Liberté du 5 février a déclaré qu’«accepter une 13e rente, c’est améliorer le revenu de nos aînés». Comme de nombreux membres du PLR et de l’UDC qui ont compris que cette 13e rente serait la bienvenue auprès de tant de leurs électrices et électeurs souffrant de l’érosion de leur pouvoir d’achat, M. Haenni ajoute à juste titre que «notre pays a les moyens de la financer».

Rappelons que cette 13e rente équivaudrait à 1800 fr. par an pour une rente AVS moyenne, soit 150 fr. par mois. Ce montant serait juste suffisant pour couvrir les augmentations des principaux postes du budget d’un ménage et pour se rapprocher d’une garantie du minimum vital comme prévu par la Constitution fédérale. On entend dire que «les riches n’ont pas besoin de cette 13e rente» et que «la solution est le ciblage sur les pauvres», mais l’AVS, dès sa création en 1947, a choisi de sortir de cette distinction. C’est cela même qui fait sa force et assure sa pérennité: elle ne cible pas, ne catégorise pas, n’arrose pas! Elle accorde une rente de vieillesse à chaque personne en référence au principe de la solidarité entre actifs et retraités.

Enfin, merci à Elisabeth Baume-Schneider, conseillère fédérale, pour son annonce récente d’une prochaine réforme de l’AVS qui sera présentée au parlement d’ici à la fin 2026. C’est une bonne nouvelle, mais elle n’empêche en rien… la mesure urgente d’une 13e rente AVS!

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11