La Liberté

Trop éloignés de la réalité

Philippe Albert Blanc, Bulle

Publié le 11.03.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

N’est pas femme ou homme politique qui veut. Souvent, je me dis que les Vaudois ont vraiment de la chance: ils ont Pierre-Yves Maillard comme conseiller aux Etats. Mais ces derniers temps, j’ai plutôt pensé: ils n’ont vraiment pas de bol, ils ont Pauline Blanc, Jeune PLR, disciple de M. Nantermod, Valaisan lui. Ouf!

Mme Blanc était donc le fer de lance de l’initiative «Pour une prévoyance vieillesse sûre et pérenne», qui se traduit par: tu travailleras plus longtemps, car ton job mal payé et éreintant ne te permettra pas de prendre une retraite avant 66 ou 69 ans, voire plus, pour autant que tu ne te sois pas fait virer avant et que ta santé te le permette. Entre parenthèses, j’ai la chance d’avoir un job qui ne rentre pas dans cette catégorie.

Je pense que Mme Blanc et ses acolytes sont un peu éloignés de la réalité et que leur sens politique doit être affiné. En effet, comment ont-ils pu penser que le bon peuple puisse plébisciter cette belle idée quelque temps après l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes? Comment avoir l’espoir de convaincre avec des projections à 2070? Comment espérer faire croire aux gens que l’AVS est au bord de la ruine alors que la Suisse dépense des milliards et des milliards dans divers domaines.

Peut-être que le résultat de 74,4% de non provoquera une remise en question de tout ce beau monde, mais j’en doute. Mme Blanc, nous avons le même nom, mais cela s’arrête là. Jeune, je ne le suis plus depuis un petit bout de temps et PLR, je ne le serai jamais.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11