La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les yeux rivés sur l’UE

La grande offensive climatique de la Commission européenne devrait influer sur la politique suisse

La Commission européenne a présenté mercredi son «green deal» pour verdir l’économie du continent et réduire les gaz à effet de serre de 55% en 2030 par rapport à 1990. © Keystone
La Commission européenne a présenté mercredi son «green deal» pour verdir l’économie du continent et réduire les gaz à effet de serre de 55% en 2030 par rapport à 1990. © Keystone

Philippe Boeglin

Publié le 15.07.2021

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Pollution » Le peuple n’a pas voulu de la nouvelle loi sur le CO2, mais la politique climatique ne s’est pas arrêtée net pour autant. Ce message, les nombreux perdants de la récente votation l’ont répété plus souvent qu’à leur tour. Et il n’a rien d’irréaliste. Preuve en est l’annonce fleuve de la Commission européenne mercredi, qui sort l’arsenal lourd pour négocier son virage environnemental et réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici 2030 par rapport à 1990.

Même si le plan d’action du gouvernement de l’UE doit encore être validé par les organes législatifs, il devrait influer sur la politique suisse. Touffu, il s’articule autour de plusieurs axes, dont: la fin des ventes de voitures neuves à essence ou diesel dès 2035, un prél&egrav

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00