La Liberté

Excuses officielles de Belfast

Publié le 12.03.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Abus sur enfants » Le gouvernement nord-irlandais a présenté hier des excuses publiques dans un vaste scandale de violences sexuelles et de mauvais traitements dans des institutions pour enfants pendant plus de sept décennies dans la province britannique, après des années de retard.

«Nous sommes désolés que l’Etat ait échoué à vous protéger des mauvais traitements, nous sommes désolés que l’Etat ne vous ait pas protégés de ceux qui ont abusé de leur pouvoir», a déclaré la ministre de l’Education nord-irlandaise Michelle McIlveen, du parti unioniste DUP.

Achevée en 2017, une enquête menée pendant quatre ans a mis en évidence des mauvais traitements extrêmement répandus dans des institutions pour enfants tenues par des religieux, considérés comme responsables de défaillances systémiques.

«Nous sommes désolés qu’on ne vous ait pas crus. L’Etat vous a écoutés et l’Etat vous croit et nous sommes profondément désolés», a lancé à l’attention des victimes la ministre. Après elle, des représentants des quatre autres principaux partis politiques nord-irlandais ont pris la parole lors de cette séance d’excuses publiques chargée d’émotion à Stormont, siège de l’assemblée et du gouvernement nord-irlandais à Belfast.

Ces excuses, également formulées par les congrégations religieuses mises en cause, figuraient parmi les recommandations du rapport d’enquête final.

«Beaucoup de gens ont besoin d’entendre «Je suis désolé, ce n’est pas votre faute»», a-t-elle expliqué, comparant l’événement de hier aux excuses formulées par le Premier ministre britannique David Cameron en 2010 pour le massacre du «Bloody Sunday». ats/afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00