La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’Otan sur la corde raide

Une quinzaine de pays de l’Otan livrent des armes défensives performantes à l’armée ukrainienne. Jusqu'où peuvent-ils aller dans le soutien militaire sans risquer les foudres de Vladimir Poutine? Décodage

Des civils en fuite s’abritent sous les décombres d’un pont sur l’Irpine, dans la banlieue de Kiev au début du mois: venir en aide à l’Ukraine sans faire s’étendre le conflit est un vrai défi. © Keystone​​​​​​​
Des civils en fuite s’abritent sous les décombres d’un pont sur l’Irpine, dans la banlieue de Kiev au début du mois: venir en aide à l’Ukraine sans faire s’étendre le conflit est un vrai défi. © Keystone​​​​​​​

Thierry Jacolet

Publié le 25.03.2022

Temps de lecture estimé : 15 minutes

Partager cet article sur:

Ukraine » Moscou fait la guerre sans prononcer le mot. Les Occidentaux appuient l’Ukraine en guerre tout en pesant leurs mots. Comment combattre la Russie sans être considéré comme belligérant? Les pays de l’Otan se sont aventurés sur une corde raide depuis le début de l’offensive russe: armer les Ukrainiens tout en restant sous le seuil de cobelligérance. Au risque d’entraîner une guerre mondiale.

Le hic, c’est que seul Vladimir Poutine sait où se situe la ligne rouge. Le président russe avance ses pions et fixe ses règles en même temps. Le dirigeant aux réactions épidermiques a averti les alliés que des livraisons d’armes ou la participation de mercenaires occidentaux pouvaient constituer un acte de guerre.

Les chancelleries occidentales insistent sur le fait qu’elles ne sont pas partie prenante du conflit,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00