La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le test de Bachelet en pays ouïgour

L’inaction de la haute commissaire dans le dossier ouïgour est critiquée avant sa visite en Chine lundi

La visite de la Haute commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Michelle Bachelet au Xinjiang est très attendue. © Keystone
La visite de la Haute commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Michelle Bachelet au Xinjiang est très attendue. © Keystone

Thierry Jacolet

Publié le 21.05.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Droits de l’homme » Il y a une année, des journalistes invités dans le Xinjiang en pleines fêtes musulmanes ont eu droit à un condensé de folklore entre danses, cérémonies et visite de villes touristiques comme Kashgar. But de cette opération Potemkine: mettre en vitrine la vitalité des traditions culturelles et religieuses dans cette région autonome cadenassée par le régime. Pas un mot sur ce qui se passait en coulisses: une politique d’assimilation, d’exploitation et d’internement menée à grande échelle à l’encontre des Ouïgours, Kazakhes et autres minorités turcophones.

A quel Xinjiang Michelle Bachelet aura-t-elle accès la semaine prochaine? La haute commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme (HCDH) se rendra en Chine le 23 mai pour une mission de six jours, une première depuis 2005. «Cette visite a pour but d’engager un dialogue avec les autorités chinoises sur une série de questions nationales, régionales et internationales relatives aux droits de l’homme

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00