La Liberté

Les djihadistes attaquent dans le nord

Publié le 24.01.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Syrie » Quatrième jour de combat entre forces kurdes et djihadistes dans le nord de la Syrie.

Les forces kurdes, soutenues par la coalition internationale, entamaient dimanche leur quatrième jour de combat contre les djihadistes dans le nord-est de la Syrie avec un bilan alourdi à plus de 136 morts. Déclenchés jeudi soir par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) contre la prison de Ghwayran, l’une des plus grandes abritant des djihadistes dans la Syrie en guerre, les affrontements ont poussé à la fuite des milliers de civils dans un froid glacial.

L’assaut a été lancé par une centaine de combattants de l’EI pour libérer leurs camarades détenus dans cette prison de la région de Hassaké, sous contrôle kurde. Cette attaque est la plus importante revendiquée par l’EI depuis sa défaite en 2019 en Syrie face aux Forces démocratiques syriennes (FDS) dominées par les forces kurdes et soutenues par la coalition internationale antidjihadistes dirigée par les Etats-Unis.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), «84 djihadistes et 45 combattants kurdes ont été tués» en quatre jours, de même que «sept civils», dans ces combats qui ont eu lieu dans la prison et aux alentours.

Les FDS ont affirmé dans un communiqué que «les combattants de l’EI se trouvant dans l’enceinte de la prison ne pouvaient plus s’échapper», leurs forces ayant bouclé le secteur. L’OSDH a confirmé que les FDS ont sécurisé la quasi-totalité du secteur et une grande partie de la prison, à l’exception de quelques cellules.

Selon les autorités locales kurdes, des milliers de personnes ont quitté leurs maisons près de la prison. Les djihadistes «entrent dans les maisons et tuent des gens», a indiqué à l’AFP l’un des civils fuyant à pied.

«C’est un miracle que nous ayons pu sortir vivants», a-t-il dit, portant un enfant enveloppé dans une couverture en laine. «La situation est toujours très mauvaise. Après quatre jours, les combats acharnés continuent.»

Les assaillants ont indiqué s’être emparés d’armes et avoir libéré des «centaines» de djihadistes. Une centaine d’évadés ont pu être rattrapés. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00