La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une firme anglaise cartonne avec ses caméras à reconnaissance faciale

Fondée à Londres en 2010, Facewatch s’est tournée vers la reconnaissance faciale à partir de 2018. Son logiciel, qui peut être connecté à une caméra de surveillance classique ou à un appareil dédié comme ceux de Hikvision, a déjà été déployé dans quelque 400 enseignes au Royaume-Uni, dont des magasins de vêtements, des supermarchés, des garden centers et des stations-service.

La technologie de la reconnaissance faciale avance plus vite que le cadre légal. © Keystone
La technologie de la reconnaissance faciale avance plus vite que le cadre légal. © Keystone

Julie Zaugg, Londres

Publié le 17.10.2023

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Grande-Bretagne » Au cœur du quartier de Homerton, une zone défavorisée de l’est de la capitale britannique caractérisée par des tours HLM, l’épicerie East 17 est un havre pour les bobos. On y trouve des chips à base de pita, du beurre de cacahuètes organique et du lait d’amande. Le contraste entre cette échoppe et ses environs a encouragé son gérant à l’équiper des caméras de reconnaissance faciale de la firme Facewatch.

A l’entrée du magasin, une grosse boule noire, ornée d’une caméra haute définition, oscille dans un socle blanc accroché au plafond. Elle appartient à la marque chinoise Hikvision, connue pour avoir déployé cette technologie contre la population ouïgoure au Xinjiang. Aucun panneau n’avertit les clients d’East 17 qu’ils y sont soumis. «

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11