La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La mort est à la fête

La fête des morts mexicaine, Dia de los muertos, s’expose dans les musées. Focus sur une tradition complexe

Peintures faciales, fleurs colorées et crânes en sucre sertis de brillants, l'iconographie de Dia de los muertos s'exporte . © Miguel Gonzalez/Unsplash
Peintures faciales, fleurs colorées et crânes en sucre sertis de brillants, l'iconographie de Dia de los muertos s'exporte . © Miguel Gonzalez/Unsplash

Olivier Wyser

Publié le 29.10.2021

Temps de lecture estimé : 16 minutes

Partager cet article sur:

Expositions » Impossible de passer à côté cet automne. La fête des morts mexicaine, Dia de los muertos – littéralement le Jour des morts – s’affiche partout, notamment dans les musées. Le Musée historique de Berne lui consacre une semaine thématique en collaboration avec l’Ambassade du Mexique en Suisse, et la Fondation Beyeler, à Bâle, lui emboîte le pas avec des œuvres de la peintre mexicaine Frida Kahlo et une installation du scénographe Felipe Fernández del Paso, connu pour ses décors de films fermement ancrés dans le folklore mexicain tels que Desperado ou Une Nuit en enfer, tous deux réalisés par Robert Rodriguez.

Il faut dire qu’avec ses maquillages faciaux caractéristiques, ses squelettes dansants, ses crânes colorés sertis de pierres et ses cascades de fleurs dégringolant des autels

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11