La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les Samis se battent pour leur survie

Le dernier peuple autochtone d’Europe est menacé par des exploitations envahissantes. Témoignage

En février dernier, la militante pour le climat Greta Thunberg a apporté son soutien à la minorité autochtone same mobilisée contre l’exploitation de la mine de fer de Gállok, dans le nord de la Suède. © DR
En février dernier, la militante pour le climat Greta Thunberg a apporté son soutien à la minorité autochtone same mobilisée contre l’exploitation de la mine de fer de Gállok, dans le nord de la Suède. © DR
Famille de Samis en 1936. Les enfants avaient l’interdiction de parler la langue same. © DR
Famille de Samis en 1936. Les enfants avaient l’interdiction de parler la langue same. © DR

Pascal Fleury

Publié le 08.04.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Laponie » Complexes miniers, champs d’éoliennes, chemin de fer arctique, tourisme de masse, réchauffement climatique… La pression ne cesse d’augmenter sur les Samis, le dernier peuple autochtone d’Europe, estimé à moins de 100 000 personnes. Cette «nation» ancestrale de Laponie, déjà meurtrie par un siècle d’assimilation forcée, doit désormais se battre pour sa survie. Très engagé pour leur cause à Kiruna en Suède, le pasteur d’origine valaisanne Jean-Claude Marclay témoigne de leur combat difficile, dans une région naturelle convoitée par des consortiums industriels. Nous l’avons contacté à Kautokeino, au nord de la Norvège, alors qu’il menait une tournée pastorale. Témoignage.

Les Samis dénoncent l’exploitation industrie

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00