La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le potentiel insoupçonné des abris de protection civile

En inspectant leur histoire et leurs usages, l’exposition Aux abris propose une réflexion sur ces bunkers si chers à la Suisse

Avec cette installation (des pommes de terre cultivées hors-sol), l’ingénieur agronome Jawad Reddani souhaite sensibiliser les visiteurs «au manque d’intégrité du discours actuel sur l’agriculture qui la réduit à sa dimension productive ou polluante». © Emilien Itim
Avec cette installation (des pommes de terre cultivées hors-sol), l’ingénieur agronome Jawad Reddani souhaite sensibiliser les visiteurs «au manque d’intégrité du discours actuel sur l’agriculture qui la réduit à sa dimension productive ou polluante». © Emilien Itim

Claire Pasquier

Publié le 12.05.2023

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Lausanne » L’odeur d’abord. De cette humidité si caractéristique des sous-sols. Et puis cette sensation d’oppression sans contact visuel avec l’extérieur. Quoi de mieux que de présenter une exposition sur les abris PC in situ?

A l’étage -5 de la Rasude à Lausanne, Aux abris retrace l’histoire de ces bunkers si spécifiques à la Suisse, en présente certains détournements et réfléchit collectivement à des usages potentiels. Objets, photographies et installations artistiques convergent habilement pour interroger l’utilité de ces espaces souterrains. Dans le pays, un mètre carré est dévolu à chaque habitant en cas de catastrophe ou de conflit, soit environ 9 millions de mètres carrés bâtis. Les bunkers, privés ou publics, couvrent 106% des besoins de la population.

©

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11