La Liberté

Apprendre le japonais avec une application

Pendant une semaine, j’ai choisi d’étudier le japonais sur l’application Duolingo. © Vélia Ferracini
Pendant une semaine, j’ai choisi d’étudier le japonais sur l’application Duolingo. © Vélia Ferracini
Publié le 24.01.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

J’ai testé pour vous!

Acquérir une nouvelle langue en utilisant l’application Duolingo, est-ce possible? Bilan après une semaine d’apprentissage.

Lancée en 2011, l’application Duolingo offre la possibilité d’apprendre gratuitement une langue. La majorité des cours sont proposés en anglais, contre six langues disponibles à l’apprentissage en français. Mais est-ce que ça fonctionne?

Pendant une semaine, j’ai choisi d’étudier le japonais. Chaque jour, l’application m’a offert cinq vies, chaque erreur impliquant la perte de l’une d’elles. Le temps d’apprentissage est défini par la rapidité de chacun à se tromper, bien qu’il soit possible de récupérer des vies en répétant les leçons précédentes. Ce système ludique permet de choisir ses objectifs et sa cadence.

En une semaine de pratique régulière, soit environ une heure par jour, j’ai pu atteindre le cours 7 sur 60 de l’unité 1. Pour le japonais, Duolingo propose six unités au total, avec une méthode mélangeant l’étude des caractères d’écriture, des sons et du vocabulaire. Après une semaine, je ne peux pas faire de phrases mais j’ai acquis un lexique de base pour demander à manger, à boire ou pour compter jusqu’à 10.

Mon expérience révèle cependant des faiblesses. Tout d’abord, il est difficile de retenir des éléments en les visualisant sur un téléphone. Pour être efficace, il me faudrait écrire les mots appris après chaque leçon, en joignant l’alphabet japonais et une version phonétique. De plus, la logique interne du vocabulaire semble parfois peu fondée. Dans un même cours, on trouve des chiffres, des noms de nourriture et des mots sur la météo. Ainsi, j’aurais préféré suivre un enseignement par thématiques, plus cohérent.

Finalement, Duolingo est plus utile pour réviser une langue ou en connaître les bases en vue d’un voyage que pour permettre une véritable maîtrise. C’est une manière divertissante d’apprendre, qui reste cependant plus un loisir qu’un réel outil pédagogique. Vélia Ferracini

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00