La Liberté

Le mouvement au travail

La start-up Fitoffice propose entre autres des bureaux de marche pour travailler. © Rémi Alt
La start-up Fitoffice propose entre autres des bureaux de marche pour travailler. © Rémi Alt
Partager cet article sur:
Publié le 16.11.2021

Parle-moi de ton taf!

Samantha Gonzalez, 29 ans, étudie à la Haute Ecole de gestion de Fribourg et est impliquée dans la start-up Fitoffice depuis sa création en 2018.

«On passe facilement 8 heures par jour assis: on s’assied pour le déjeuner, puis dans les transports publics, au travail, pour manger et enfin le soir lorsqu’on s’affale sur un canapé avant de se coucher pour dormir. Ce sédentarisme mène à plusieurs problèmes, entre autres un manque de productivité, des problèmes cardiovasculaires, d’obésité, mais également des problèmes psychiques.

Notre concept, c’est vraiment d’amener les gens à bouger davantage au bureau, car c’est bien là que se trouve principalement le problème de la sédentarité. Pour cela, nous proposons des tapis de marche, des vélos de bureau ainsi que des bureaux adaptés à ces appareils. Nous ajoutons ainsi le mouvement à la position ergonomique à adopter au bureau, prônée par différents organismes de santé.

L’idée peut sembler un peu bizarre au premier abord, mais finalement il faut tester. Le mouvement de marche est complètement naturel. S’il est vrai que certaines personnes ont pu remarquer un léger mal de mer les premières fois, cet effet disparaît très rapidement.

Aujourd’hui, en période de Covid-19, on s’interroge de plus en plus sur la santé au travail. Tout le monde n’est pas bien équipé pour travailler à la maison, ce qui explique que l’on ait eu beaucoup de demandes de privés. Mais avec le retour progressif à la normale, les entreprises veulent aussi démontrer leur intérêt pour la santé de leurs collaborateurs: tout cela rentre dans la démarche du «happy work». C’est très rentable pour les entreprises, surtout par rapport à leur taux d’absentéisme. A terme, cela pourrait aussi être quelque chose d’intéressant à intégrer dans les écoles, surtout pour les enfants qui ont besoin de mouvement. Avoir un bureau avec lequel les élèves peuvent bouger s’avérerait sûrement productif.» Rémi Alt

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00