La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Raetz, mot compte double

L’œuvre du Bernois, génial illusionniste décédé en 2020, est prise au pied de la lettre par la Fondation Michalski. Visite en mouvement

A l’instar de cette page tirée d’un carnet de 1973, où son amour des artistes s’exprime en spirale, l’art de Markus Raetz transcende joyeusement les frontières entre verbe et image. © Succession Markus Raetz/ProLitteris, Zurich
A l’instar de cette page tirée d’un carnet de 1973, où son amour des artistes s’exprime en spirale, l’art de Markus Raetz transcende joyeusement les frontières entre verbe et image. © Succession Markus Raetz/ProLitteris, Zurich
TOUTRIEN (1999), œuvre de fil de fer galvanisé d’or, dont chaque lettre en devient une autre lorsque le spectateur change de point de vue. © SIK-ISEA/ProLitteris Zurich
TOUTRIEN (1999), œuvre de fil de fer galvanisé d’or, dont chaque lettre en devient une autre lorsque le spectateur change de point de vue. © SIK-ISEA/ProLitteris Zurich
TOUTRIEN (1999), œuvre de fil de fer galvanisé d’or, dont chaque lettre en devient une autre lorsque le spectateur change de point de vue. © SIK-ISEA/ProLitteris Zurich
TOUTRIEN (1999), œuvre de fil de fer galvanisé d’or, dont chaque lettre en devient une autre lorsque le spectateur change de point de vue. © SIK-ISEA/ProLitteris Zurich
TOUTRIEN (1999), œuvre de fil de fer galvanisé d’or, dont chaque lettre en devient une autre lorsque le spectateur change de point de vue. © SIK-ISEA/ProLitteris Zurich
TOUTRIEN (1999), œuvre de fil de fer galvanisé d’or, dont chaque lettre en devient une autre lorsque le spectateur change de point de vue. © SIK-ISEA/ProLitteris Zurich

Thierry Raboud

Publié le 09.04.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Exposition » Ici, on voit ce qu’il veut dire. Les lettres font tableau, les mots sont des sculptures, c’est un abécédaire plastique aux rimes poétiques et ludiques. Entrer dans l’univers de Markus Raetz, c’est sortir de celui des évidences pour regarder le monde en ses drôles d’ambivalences.
Le buste d’un homme au chapeau, reflété dans un miroir, se transforme en lapin au repos; de l’artiste bernois on connaît surtout cette très célèbre Métamorphose. Une installation absente de l’accrochage proposé à la Fondation Michalski, à Montricher (VD), mais dont la seule évocation suffit à dire ce qui, dans ce libre et beau parcours consacré au versant non figuratif de sa foisonnante production, est à l’œuvre: c’est un art de la perception et du clin d’œil, qui fait du

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • «Le chemin de soi à soi peut prendre du temps»

    En amont de la Marche des fiertés romande qui a lieu ce week-end à Bulle, quatre membres fribourgeois de la communauté LGBTQIA+ évoquent leur vécu. Monique...
  • pictogramme abonné La Liberté Caisses à savons

    Sarzens » Les amateurs de sensations fortes pourront tester leurs bolides lors de la traditionnelle course de caisses à savons dans le village de Sarzens...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11