La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ces poules qui picorent en pleine ville

La pandémie a relancé l’élevage de poules en milieu urbain. De Genève à Fribourg, les pondeuses s’épanouissent

Une poulette 
genevoise 
de «Poules 13», 
le plumage 
élégant et l’œil vif. © Gilles Labarthe
Une poulette 
genevoise 
de «Poules 13», 
le plumage 
élégant et l’œil vif. © Gilles Labarthe

Texte et photos Gilles Labarthe

Publié le 16.05.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Ecologie » Les poules «marchent très fort» depuis le début du Covid-19. Beaucoup de particuliers se sont mis à l’élevage amateur, y compris en pleine ville, dès avril-mai 2020.

Avec des motivations diverses: besoin de se lancer dans un nouveau projet facile à réaliser, avec des effets visibles et gratifiants immédiats; envie de renouer avec la nature et de gagner en autonomie; ou juste d’amener un peu de vie dans une cour intérieure morne et délaissée, de favoriser les relations de voisinage. Expérience faite, il suffit de trois ou quatre poules pour apporter tout cela à la fois.

C’est le témoignage qu’apporte à Genève Gundula Papesch, créatrice de bijoux contemporains. Elle travaille dans une arcade de l’Ilot 13, un ensemble d’immeubles résidentiels, ateliers et petits

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00