La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Eloigner la mort

Les musées gruérien et d’art et d’histoire viennent d’acquérir plusieurs œuvres du créateur d’art brut Marc Moret, décédé en mars dernier

Marc Moret en 2014 auprès du Collage aux grands-papas, son œuvre la plus grande. © Kevin Seisdedos
Marc Moret en 2014 auprès du Collage aux grands-papas, son œuvre la plus grande. © Kevin Seisdedos

Aurélie Lebreau

Publié le 02.07.2021

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Patrimoine » Il a créé un œuvre unique et puissant dont l’importance dépasse largement les frontières régionales. Une cohorte de collages, comme il les nommait, à classer dans l’art brut et évoquant des bas et hauts reliefs, mais aussi des reliquaires ou des architectures potentiellement inquiétantes. Dans l’imposante ferme familiale des Colombettes à Vuadens, Marc Moret a passé toute sa vie. Il y est décédé le 31 mars dernier à l’âge de 78 ans, laissant derrière lui de nombreuses gouaches et plus de vingt sculptures. Jeudi, plusieurs œuvres ont quitté Vuadens – la plupart d’entre elles n’étaient jamais sorties de la ferme – pour le Musée gruérien à Bulle et le Musée d’art et d’histoire (MAHF) de Fribourg.

Deux jours plus tôt, L

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00