La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La pandémie révèle les passions

Le monde scientifique n’est pas monolithique, abritant différents points de vue

Les scientifiques peuvent avoir des avis différents et le débat est une constante dans leur communauté. © Adobe Stock
Les scientifiques peuvent avoir des avis différents et le débat est une constante dans leur communauté. © Adobe Stock

Jocelyn Rochat

Publié le 19.01.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Recherche » Il a fallu des décennies au monde scientifique pour développer un consensus autour du changement climatique, et en chemin les controverses ont été nombreuses. Pas étonnant dès lors que tous les scientifiques ne partagent pas le même avis sur le Covid-19, un phénomène qui reste nouveau en comparaison. Alain Kaufmann, directeur du ColLaboratoire de l’UNIL, est un spécialiste des controverses scientifiques, comme le nucléaire, la 5G, les pesticides et les OGM. Il revient ici sur la crise actuelle.

L’une des images qui restera, c’est ces chercheurs à la TV qui ne sont d’accord sur rien. C’est mauvais pour la crédibilité des scientifiques?

Alain Kaufmann: Je ne pense pas. Quand on regarde les sondages qui comparent le degré de confiance dans les différentes professions, on s’aperçoit que les scientifiques, du domaine public et non de l’industrie, sont presque toujours au sommet. Et je pense que ce sera toujours le cas dans six mois.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00