La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les adeptes de la sobriété heureuse

Les gens ne changent pas tout d’un coup. Il y a des moments de prise de conscience suivis de changements concrets, puis le cycle recommence. © Adobe Stock
Les gens ne changent pas tout d’un coup. Il y a des moments de prise de conscience suivis de changements concrets, puis le cycle recommence. © Adobe Stock
Partager cet article sur:
Publié le 07.12.2021

De plus en plus de personnes désirent participer à l'émergence d'alternatives à nos mode de vie

Aude-May Lepasteur

Engagement » En Suisse, et plus généralement en Europe, de plus en plus de personnes pensent désormais que nos sociétés avancent à grand pas vers l'effondrement. Parmi ces dernières, un certain nombre a choisi de changer de vie afin de participer à l'émergence d'alternatives à nos modes d'être et de consommer. La sociologue Aurianne Stroude, lectrice à la chaire de Travail social de l'Université de Fribourg, a interrogé dans sa thèse le parcours de ces adeptes d'une vie plus simple.

Que veut dire vivre simplement pour les personnes que vous avez rencontrées?

Aurianne Stroude: C'est assez paradoxal, car ce n'est pas simple de vivre simplement. Si on essaie de se priver de tout ce qui est fabriqué avec du pétrole, on comprend au bout de deux jours à quel point c'est

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00