La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Orelsan, le rappeur pour les gens qui ont peur d’écouter du rap

Orelsan, cheveux gris sur la pochette de Civilisation, «l’album de la maturité». © Wagram Music
Orelsan, cheveux gris sur la pochette de Civilisation, «l’album de la maturité». © Wagram Music
Publié le 26.11.2021

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Musique » Impossible de passer à côté. La presse musicale et les journaux généralistes français ne parlent plus que de lui depuis que son quatrième album, Civilisation, est sorti il y a une semaine. Le rappeur Orelsan – 39 ans, originaire de Caen, en Normandie – affole les compteurs: certifié disque d’or rien qu’avec les précommandes, son disque cumule aujourd’hui 94’000 ventes/équivalents streams. Il faut dire que sa maison de disques Wagram Music, sa boîte de «développement d’artiste» 3e Bureau et la major Warner ont bien préparé le terrain. Civilisation débarque ainsi après deux biographies publiées en début d’année, Orelsan, entre ombres et lumière (Antoine Luccciardi, Ed. City) et Orelsan, le Rimbaud du rap (Alain Wodrascka, Ed. L’Archipel) et un documentaire familial Ne

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11