La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Quand l’intelligence artificielle «profile» notre avenir

Les prédictions des algorithmes sont loin d’être une science exacte, avertit un philosophe

Philippe Huneman prévient: «Internet est construit d’une telle manière qu’on ne sait jamais ce qu’on y laisse comme traces, ni quelles sont les firmes qui vont collecter et agréger des données à partir de notre navigation.» © Taylor Vick/Unsplash
Philippe Huneman prévient: «Internet est construit d’une telle manière qu’on ne sait jamais ce qu’on y laisse comme traces, ni quelles sont les firmes qui vont collecter et agréger des données à partir de notre navigation.» © Taylor Vick/Unsplash

Gilles Labarthe

Publié le 27.02.2023

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Perspectives » Les big data, l’intelligence artificielle (IA), les algorithmes… Le début du XXIe siècle a vu déferler «une puissance de calcul neuve et inégalée», rappelle Philippe Huneman, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Dans un livre qui vient de paraître, ce philosophe des sciences interroge les promesses de progrès liées à la révolution digitale. Il pointe aussi les risques de dérives, avec l’avènement d’une «société du profilage» où les flux numériques sont de plus en plus exploités, toujours plus vite, par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) et les administrations pour prédire nos comportements, anticiper nos besoins, optimiser nos vies, ajuster les services et r&ea

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11