La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ces écrits qui racontent l’enfant

Sylvie Moret Petrini, de Vuadens, a consacré sa thèse de doctorat en histoire moderne à l’écriture éducative

Sylvie Moret Petrini est chargée de cours en histoire moderne à l’Université de Lausanne. © Charly Rappo
Sylvie Moret Petrini est chargée de cours en histoire moderne à l’Université de Lausanne. © Charly Rappo

Stéphanie Schroeter

Publié le 18.05.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Histoire » Les progrès des enfants ou adolescents, jour après jour, semaine après semaine et parfois même aussi, année après année, y sont mentionnés. L’écriture éducative a tenu une place importante dans la vie de nombreux foyers, principalement suisses mais aussi étrangers, aux XVIIIe et XIXe siècles. Une thématique passionnante à laquelle l’historienne Sylvie Moret Petrini a consacré une thèse de doctorat, récemment disponible dans l’ouvrage intitulé L’enfance sous la plume. La diffusion de l’écriture éducative en Suisse romande, 1750-1820. Une première en Suisse romande.

La découverte, presque par hasard, d’un journal rédigé entre 1809 et 1819 par les gouvernantes de Cécile Constant titille la curiosité de cette habitante de Vuadens âgée de 47 ans et chargée de cours en histoire moderne à l’Université de Lausanne. Ce document compile, durant une décennie, les journées de la jeune fille lausannoise. Elle décide d’aller plus loin et se met en quête d’autres journaux simila

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00